Le contenu

T2 : Je suis en arrêt de travail pour maladie, accident et j’anticipe les conditions favorables pour mon retour à mon poste de travail


En chiffres

11,1 millions de personnes affiliées au régime général de l’Assurance maladie bénéficient du dispositif des Affections longue durée (ALD) en 2018 soit 18 % des assurés. Ce chiffre est en progression constante (9,5 millions en 2012).
Source: Assurance maladie

143 205 assurés pris en charge par le service social pour prévenir la désinsertion professionnelle en 2019
Source : Rapport d’activité de l’Assurance maladie 2019


Je suis concerné si :

  • Je suis en arrêt de travail suite à une maladie, un accident du travail, une maladie professionnelle pour une longue durée.
  • Je pense que mon état de santé aura des répercussions et que mon retour à mon poste de travail risque d’être difficile.
  • Je pense que mon retour à mon poste de travail va nécessiter des modifications, des aménagements.

Pour préparer mon retour à mon poste de travail, je peux :

Plus tôt dans mon arrêt j’entame les démarches plus j’ai de chance de sécuriser mon retour à l’emploi.

  • Solliciter rapidement ( 3 mois après le début de mon arrêt) une visite de pré-reprise auprès du médecin du travail afin de lui faire part des difficultés de santé rencontrées. Si je suis travailleur indépendant, je peux bénéficier d’une visite de santé au travail pendant mon arrêt en prenant contact avec le Service social de l’Assurance maladie.
  • Prendre rendez-vous avec un assistant de Service social de l’Assurance maladie pour faire le point sur mes droits, préparer la fin de mon arrêt, être accompagné dans mon parcours (bilan de compétences, formation, CEP…)
  • Si mon état de santé le permet, avec l’accord de mon médecin traitant, du médecin du travail et de l’Assurance maladie, je peux réaliser un essai encadré pendant ma période d’arrêt
  • Si votre problème de santé amène une limitation dans votre activité professionnelle, vous pouvez avoir un handicap par rapport au travail. Une reconnaissance de travailleur handicapé vous permettra de bénéficier d’aides dédiées au maintien dans l’emploi (Cap emploi) et du soutien financier de l’Agefiph.
  • Si mon arrêt est supérieur à trois mois, j’informe mon employeur au moment de ma reprise afin de solliciter une visite de reprise auprès de la médecine du travail.

Focus sur l’essai encadré

En toute sécurité, en conservant le bénéfice de mes indemnités journalières, l’essai encadré permet pendant 14 jours (ou 28 demi-journées) de retourner dans mon entreprise pour tester mes capacités sur mon poste de travail ou à un autre poste (voire dans une autre entreprise). L’assistant de Service social de l’Assurance maladie, le Service de santé au travail, mon médecin traitant et Cap Emploi  m’accompagnent dans cette démarche.

L’essai encadré me permet  :

  • De me projeter dans mon retour en emploi et de renouer avec l’entreprise
  • D’anticiper mes difficultés en fonction de mes capacités
  • D’être acteur des solutions et aménagements nécessaires

Pour m’informer :

 

Arrêt maladie, quelles démarches ?
Le Service social de l’Assurance maladie : des spécialistes du maintien en emploi pour vous accompagner
Service social de l’Assurance maladie : flyer de présentation
Travailleurs indépendants : qui peut m’aider ?

 

Travailleur indépendant en arrêt : Ameli vous informe
La visite de pré-reprise avec le médecin du travail, un atout pour anticiper le maintien en emploi
Cap Emploi : faciliter le maintien en emploi des personnes en situation de handicap
Retour au travail après un cancer : vos ressources

 

L’Agefiph : informer et aider les personnes en situation de handicap
Vous êtes une personne en situation de handicap ? les Maisons départementales des personnes handicapées vous aident
Vous êtes salariés de la fonction publique hospitalière, d’Etat ou territoriale ? Contactez le FIPHFP
Vous êtes une personne en situation de handicap ? Le site du PRITH vous informe
Vous travaillez dans le secteur social, sanitaire et médico-social : l’OETH vous accompagne