Le contenu

T2 : Je travaille sur l’adaptation des postes et des conditions de travail


Quelques chiffres

En 2018, 11,1 millions de personnes affiliées au régime général de l’Assurance Maladie bénéficient du dispositif des affections de longue durée (ALD), soit 18% des assurés. Ce chiffre est en progression constante (9,5 millions en 2012).

Source : L’Assurance Maladie


Je prépare le retour de mon salarié

  • J’informe mon salarié en arrêt de l’importance de la visite de pré-reprise.
  • Avec l’accord de mon salarié, j’informe ses collègues et je prépare le collectif à son retour.

Je procède à l’aménagement du poste

  • Je contacte les partenaires du maintien dans l’emploi (Agefiph, Cap emploi, FIPHFP, etc…) pour étudier et financer l’aménagement du poste en associant le salarié à chaque étape.
  • J’organise des points d’étape réguliers pendant la phase d’adaptation du salarié à son poste.

J’ouvre les portes de mon entreprise aux personnes en situation de handicap

Conformément à la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », j’accueille des salariés en situation de handicap et j’œuvre à mon échelle pour une société plus inclusive. Je bénéficie du soutien de l’Agefiph, de Cap emploi, de l’OETH, etc.

En tant qu’employeur, je sensibilise mes collaborateurs au handicap à travers des actions de communication, la participation de mon entreprise au Duo Day, etc.

Une politique d’entreprise qui favorise l’inclusion est une politique globale qui peut être portée par les salariés, les managers, la direction. Elle peut renforcer le collectif autour de valeurs partagées.


Exemple de situations :

Jeanine, 58 ans :

«Je souffre nettement moins du dos grâce à l’aménagement de mon poste de travail. Je revis ! Je me vois terminer ma carrière en exerçant ce métier»

Elle est aide comptable dans une PME et souffre de lombalgies chroniques. Son employeur a, sur les recommandations du Médecin du travail, aménagé matériellement son poste de travail (achat d’un siège ergonomique et d’un écran d’ordinateur plus grand) et aménagé son temps de travail.

Paul, 35 ans :

«Le travail de nuit m’a usé prématurément et il allait finir par me rendre inapte à mon poste de travail»

Il est aide-soignant dans un Ehpad. A la suite d’un accident de trajet grave au retour d’une garde de nuit et du diagnostic d’un diabète de type 2, son employeur, sur avis du Médecin du travail, a aménagé son poste de travail en lui permettant de travailler de jour.

Entreprises, comment favoriser le retour en emploi de vos salariés ? Ameli vous accompagne
La visite de pré-reprise avec le médecin du travail, un atout pour anticiper le maintien en emploi
Entreprises, l’Agefiph vous soutient, vous conseille et vous accompagne
Employeurs du secteur public, le FIPHFP vous soutient
Entreprises et employeurs du secteur public, découvrez les missions des Cap Emploi
DuoDay : Emploi et handicap, et si on commençait par un DUO ?
Employeur des collectivités territoriales, accédez au webinaire « Réintégrer le collectif et réussir à reprendre le travail après un arrêt long »
L’INRS, la Direccte, l’OPPBTP, le réseau ANACT-ARACT vous guident
  • L’INRS vous informe et vous propose des outils  : INRS
  • La Direccte vous informe : Direccte BFC
  • Entreprises du BTP, l’OPPBTP vous accompagne en prévention : OPPBTP
  • Le réseau Anact – Aract vous accompagne dans l’amélioration des conditions de travail : Anact
La nouvelle chaîne de webinaires entièrement dédiée à la santé et la sécurité au travail par Préventica